Nantes
Conseil en immobilier d'entreprise
Bureaux - Locaux d'activité - Entrepôts - Commerces - Terrains
Nantes

Arthur Loyd Nantes accompagne tous vos projets d’immobilier d’entreprise en Loire Atlantique :

bureaux, locaux d’activité, locaux commerciaux…

Notre équipe vous conseille sur vos projets d’investissement, votre stratégie d’implantation et d’acquisition, vos transactions immobilières …

 

Nouvel oeil, pour un nouveau regard...

Bientôt dans votre boîte aux lettres : Un nouvel oeil, pour un nouveau regard nantais. L'immobilier d'entreprise à la loupe par Arthur Loyd. Découvrez notre point de vue sur le marché de l’immobilier d’entreprise, des témoignages de nos clients et un échantillon d’annonces. Si vous ne l'avez pas encore reçu, n'hésitez pas à le consulter en ligne.

Vente et Location bureaux et locaux commerciaux a Reze - Ref.815601-0 - Image 1
Surface : 94 m²
Réf. : 815601-0

Sur une rue très passante à Rezé, au pied des transports en commun et à proximité du périphérique de Nantes, nous vous proposons à la vente ou à la location une surface de bureaux d'environ 94m2, au rez-de-chaussée.Vous bénéficierez d'un grand espace de travail en open-space lumineux grâce à une double exposition, une cuisine aménagée, un salle de réunion et des sanitaires accessible PMR. L'ensemble de la surface est climatisé.
Votre contact
Domitille
le GARREC


Domitille le GARREC
Vente et Location bureaux à Saint-Herblain - Ref.564096-0 - Image 1
Surface : 1 822 m²
Réf. : 564096-0

Nous vous proposons à la vente ou à la location plusieurs surfaces au sein d'un immeuble indépendant en plein coeur de la zone d'activité la plus attractive et la plus dynamique de la métropole Nantaise.
Votre contact
Gregory
COMBEAU


Gregory COMBEAU
Cession de bail locaux commerciaux a Nantes - Ref.802601-0 - Image 1
Surface : 238 m²
Réf. : 802601-0

Magnifique emplacement de part sa situation et son linéaire vitrine. Produit rare en centre-ville.Flux piétons important, bus ,tramway, voiture...
Votre contact
Christine
MAHÉ GOURHEL


Christine MAHE GOURHEL
Vente locaux d'activité / entrepôts à Saint-Herblain - Ref.847448-0V - Image 1
Surface : 5 997 m²
Réf. : 847448-0V

Dans une zone proche du périphérique nord/sud, nous vous proposons un parc d'activité "LE PANORAMA" avec des cellules neuves à la vente.Le site sera fermé et sécurisé.
Votre contact
Joël-Henry
CODO


Joel-Henry CODO
Vente et Location locaux commerciaux à Saint-Nazaire - Ref.872479-0 - Image 1
Surface : 139 m²
Réf. : 872479-0

Arthur Loyd vous propose à SAINT NAZAIRE un local commercial de 139 m2 en emplacement N°1 Centre Ville Paquebot. Belles surfaces sur 2 étages (Vente 57m2 + Etage 82 m2) avec une vitrine de 9 ML.Extracteur et monte charge, sanitaires et vestiaires au 1er.
Votre contact
Christelle
THOMERE


Christelle THOMERE
Vente et Location bureaux à Nantes - Ref.744105-0 - Image 1
Surface : 11 185 m²
Réf. : 744105-0

Au sein de la zone de la Chantrerie qui continue dans sa dynamique de développement, nous vous proposons un nouveau programme situé sur la route de Gachet, au nord de la zone.Il comprendra des logements, ainsi que 11 184 m² de bureaux environ répartis sur 2 bâtiments, avec parkings sur 7 hectares au sein d'un environnement boisé et protégé.
Votre contact
Christelle
BOISSET


Christelle BOISSET
Vente locaux d'activité / entrepôts à Saint-Herblain - Ref.847448-0V - Image 1
Surface : 5 997 m²
Réf. : 847448-0V

Dans une zone proche du périphérique nord/sud, nous vous proposons un parc d'activité "LE PANORAMA" avec des cellules neuves à la vente.Le site sera fermé et sécurisé.
Votre contact
Sandrine
BOUVIER


Sandrine  BOUVIER
Location bureaux à Trignac - Ref.872624-0L - Image 1
Surface : 222 m²
Réf. : 872624-0L

Arthur Loyd vous propose à la location des bureaux de 222 m2 situé au deuxième étage d'un bâtiment récent, dans la zone d'activité Les Grands Champs de Trignac, aux portes de Saint-Nazaire.Composé d'un grand open space, d'un bureau, d'une kitchenette.Un accès PMR et 6 places de parking
Votre contact
Laura
LEROUVILLOIS


Laura LEROUVILLOIS
Location locaux d'activité / entrepôts à Treillières - Ref.878748-0L - Image 1
Surface : 480 m²
Réf. : 878748-0L

Dans la zone d'activités recherchée de Ragon, nous vous proposons un bâtiment d'activités indépendant de 480 m2 à la location.
Votre contact
Adèle
ROUX


Adele ROUX
Recherche de biens
m² à
dans un rayon de
Km
ou
Aucun secteur pour ce type

Nos actualités

Le Bois de la Noue : Des locaux d'activité en mode campus
Au cœur d’un parc de  30 ha, situé à Saint-Etienne de Montluc, le  programme  du  Bois  de  la  Noue propose des locaux d’activité répartis en 5  bâtiments. Initialement  conçu  dans  la perspective  du  déménagement  de l’aéroport à Notre-Dame des Landes, cette   réalisation   signée   Proudreed et  commercialisée  par  Arthur  Loyd, séduit  notamment  par son environnement agréable.  Des prestations de qualité pour un budget raisonnableInitialement conçu dans la perspective du transfert de l’aéroport à  Notre-Dame  des  Landes,  le  programme  du  Bois  de  la  Noue  a connu  un  début  de  commercialisation  difficile  avec  l’annulation du  projet.  Aujourd’hui,  il  affiche  pourtant  un  taux  d’occupation très satisfaisant, grâce à des qualités intrinsèques qui ont séduit un certain nombre d’entreprises.   Implanté   sur   la   commune   de   Saint-Etienne   de Montluc, en bordure de la voie express vers Saint-Nazaire et la Bretagne, ce parc d’activité est accessible en 15 mn depuis Nantes. Sur un vaste espace de 30 ha, il propose à la location 28 cellules à usage d’activités d’une surface de 180 à 324 m²  avec  bureaux  d’accompagnement  et  un  immeuble  à  usage exclusif de bureaux.Réparties sur 5 bâtiments, les surfaces peuvent être  jumelées  -  ou  séparées  –  permettant  ainsi  aux  entreprises d’adapter leurs  locaux  à  l’évolution  de  leur  activité, et de répondre à des besoins de surfaces variées.Comptant 12  ha  végétalisés,  il  offre,  dans  un  environnement  verdoyant comparable à celui d’un campus, des prestations haut de gamme en termes d’équipements (fibre...), de sécurisation et d’entretien.Signature d’une transaction portant sur un bâtiment entierS’appuyant  sur  ces  atouts,  Arthur  Loyd,  en  charge  de  la commercialisation depuis le lancement du programme, démontre son savoir-faire en trouvant des locataires pour  plusieurs  surfaces,  au fil des années.Deux nouvelles implantations ont été signées début 2020, dont un bâtiment entier, pour une surface totale de plus de 2 000 m².Proximité avec les clients et intégration des fonctions pour Proudreed« Nous avions déjà collaboré avec Arthur Loyd Nantes pour la commercialisation du parc d’activités du Ragon. Nous aimons nous appuyer sur les préconisations des agents locaux, qui ont une bonne expertise des besoins du marché. Nous avons le projet de continuer à développer le parc du Bois de La Noue en construisant de nouveaux bâtiments si les conditions de marché s’y prêtent », annoncent Bernard Ducy et Frédéric Mériguet, respectivement Directeur du développement adjoint et responsable de la région Nord-Ouest chez Proudreed. Première foncière privée de France, Proudreed investit dans une perspective de long terme et développe en compte propre des actifs, tels que bureaux, locaux d’activités et commerces, répartis sur tout le territoire. Sa stratégie, fondée sur la proximité avec les clients et l’intégration des métiers, lui a permis de constituer un patrimoine de plus de 2 milliards d’euros pour 600 actifs en France, dédié exclusivement aux entreprises."Après plusieurs années de commercialisation en demi teinte, le parc du Bois de la Noue trouve aujourd’hui sa clientèle, poussé par une pression foncière qui accélère l’attractivité de la seconde couronne nantaise.Sur ce parc, le format de cellules et les prestations proposées, séduisent aussi bien les PME locales que les groupes nationaux en recherche d’une agence nantaise. Notre envergure nationale, couplée à une connaissance fine du marché local, nous a donc aidés dans la commercialisation d’un programme offrant des surfaces flexibles et qualitatives, tout en conservant des coûts maîtrisés."  Adèle ROUX - Consultante Locaux d’Activité & Entrepôts
Le Flex Office, l’espace de travail de demain ?
Les outils numériques, l’évolution des modes de management, l’arrivée des jeunes générations, mais aussi le coût de l’immobilier, incitent les entreprises à repenser leurs espaces de travail. Après la vogue des open space, on assiste actuellement au développement du flex office. Explications.   Le flex office, ou bureau flexible, consiste à ne pas attribuer de bureau attitré sur le lieu de travail. Chaque matin, le salarié, équipé de son smartphone et de son ordinateur portable, s’installe là où il trouve de la place. Après l’organisation en open space qui s’est imposée dans les années 2000, et dont il peut d’ailleurs être une composante, le flex office marque une rupture avec la tradition de sédentarité dans l’entreprise. Celle-ci apparaît en décalage avec les usages nomades, favorisés par l’essor du numérique, les ordinateurs devenus portables et les téléphones désormais mobiles. A l’ère de l’agilité, le bureau flexible et partagé est davantage dans l’air du temps que le bureau nominatif classique.Optimisation des surfaces de bureauxLe flex office répond également à des considérations économiques. On estime en effet que le taux de vacance moyen d’un poste de travail en France avoisine les 40 %. Entre les déplacements en clientèle, les congés et arrêts maladie, le développement du télétravail, autre tendance lourde de l’organisation du travail, ou tout simplement les réunions, les bureaux sont de moins en moins occupés. Un paradoxe dans un contexte où la pression immobilière demeure forte, notamment dans les grandes villes.  Ces raisons financières incitent également les entreprises à adopter le Flex Office. Cette organisation leur permet d’optimiser les surfaces avec des postes de travail standardisés, utilisables par l’ensemble des collaborateurs. Le flex office est également réputé favoriser le travail collaboratif et l’intelligence collective par une meilleure circulation de l’information, le décloisonnement des services et la fluidification des échanges. En favorisant le lien social, il contribuerait également au bien-être au travail. Enfin, l’organisation en flex office est valorisante en termes d’image, en faisant apparaître l’entreprise comme jeune, innovante, dynamique...Les conditions d’un Flex Office réussiPour autant, le passage au flex office doit être bien conçu pour que les avantages l’emportent sur les inconvénients (sensation d’isolement, difficulté à se concentrer, démotivation...). Pour cela, il est important d’analyser les habitudes de travail des collaborateurs et de prendre en compte les spécificités liées à certains métiers (exigence de confidentialité...). Portée et valorisée par la direction, la démarche doit ensuite impliquer l’ensemble des collaborateurs pour lever les réticences que peut légitimement susciter un tel changement d’organisation. Il faut également veiller à compenser la réduction du nombre de postes de travail (en moyenne 0,8 par collaborateur) par l’aménagement d’espaces collaboratifs : salles de réunion, espaces de convivialité, bulles téléphoniques... Enfin, les retours d’expérience sont utiles pour éventuellement améliorer les aménagements. Quand ces conditions sont réunies, le flex office, à l’instar du télétravail, peut devenir un élément de la qualité de vie au travail. 84 % des salariés pratiquant le flex office se disent, en effet, satisfaits de leur environnement de travail. "Le travail en Flex Office ne correspond pas à tous les secteurs d’activité et organisations. Dans l’Ouest, il est surtout adopté par des start-up, des entreprises de service numérique et des sociétés ayant un mode de management libéré. Ce qui se développe le plus, c’est un mix d’open space et de bureaux cloisonnés pour recevoir les clients, candidats..., associé à un recours accru au télétravail. La crise sanitaire du coronavirus devrait accélérer cette tendance qui, à terme, va impacter les marchés de l’immobilier d’entreprise en termes de bureaux. Même si les effets sont peu visibles dans l’immédiat en raison du développement des services et de la forte pression foncière."  Vincent CHAPELAIN - Consultant Bureaux
Arthur Loyd ouvre son agence à Saint-Nazaire
Spécialiste de l’immobilier d’entreprise en région, Arthur Loyd poursuit le maillage du territoire et sa dynamique de croissance en ouvrant une agence à Saint-Nazaire. Explications par Yvan Quillec, directeur d’Agence.   Un acteur national, un ancrage local fortReconnu comme le spécialiste de l’immobilier d’entreprise, Arthur Loyd associe la force d’un acteur national et la connaissance fine des marchés locaux, grâce à un réseau de 70 agences réparties dans toute la France, aussi bien dans les grandes métropoles que dans les villes de taille intermédiaire. L’ouverture d’une agence à Saint-Nazaire s’inscrit donc en complète adéquation avec la philosophie de l’entreprise reposant sur un maillage territorial dense, au plus près des clients. La nouvelle implantation permettra de mieux accompagner les entreprises et professionnels exerçant leur activité à Saint-Nazaire, mais aussi à La Baule, sur la presqu’île guérandaise et jusqu’à Pornic en franchissant la Loire.Des relais de croissance sur un marché dynamiqueL’ouverture d’un bureau à Saint-Nazaire marque la volonté de l’agence de Nantes, en plein développement et forte de 14 collaborateurs, de poursuivre sa croissance en élargissant son secteur géographique à un marché prometteur. En dépit de la crise sanitaire actuelle, le bassin nazairien, très connecté à Nantes, repose sur des fondamentaux solides : une démographie dynamique, une industrie forte, associée à un secteur logistique développé, des activités commerciales et artisanales sur La Baule, Guérande et Pornic... En réponse à ce tissu économique diversifié, l’agence de Saint-Nazaire proposera l’expertise et les prestations d’Arthur Loyd sur ses 3 métiers : bureaux, commerces et locaux d’activités.Une ambition forte et un investissement à long termeLes 2 nouvelles collaboratrices recrutées pour accompagner le projet disposeront de cette triple compétence. Leur profil commercial et leur parcours professionnel effectué dans la région de Saint-Nazaire et de la Presqu’île leur permettront de s’intégrer facilement dans les réseaux locaux et d’exploiter leur connaissance précise du marché pour mieux servir les clients. Arthur Loyd a la volonté de s’imposer rapidement comme un acteur reconnu localement et d’apporter des réponses pertinentes aux besoins des entreprises du territoire. Notre démarche vise à s’implanter durablement dans le paysage du conseil en immobilier d’entreprise. "Après un début de carrière de 8 années pendant laquelle j’ai occupé différents postes commerciaux en BtoB, j’ai souhaité reprendre une formation, au sein d’Audencia, afin de développer mes compétences commerciales et managériales. Cette formation me sert aujourd’hui de tremplin pour aborder une nouvelle vie professionnelle dans l’immobilier, un secteur qui m’a toujours attirée. Le challenge que représente l’ouverture de l’agence de Saint-Nazaire convient à mon âme de développeuse et à mon intérêt pour le monde de l’entreprise.  C’est donc avec enthousiasme que j’accompagnerais les professionnels dans leur projet de développement." Laura LEROUVILLOIS - Consultante Arthur Loyd à Saint-Nazaire "Pendant plus de 15 ans, j’ai exercé des fonctions commerciales dans le domaine des services auprès des entreprises. Je suis ravie d’intégrer Arthur Loyd et de participer à l’ouverture de l’agence de Saint Nazaire. Ma mission sera de conseiller et d’accompagner les entreprises dans la définition et la mise en œuvre de leur projet immobilier. Ce nouveau et beau challenge m’offre l’opportunité de mettre mon expérience et mes compétences au service des entreprises et des professionnels de Saint-Nazaire et de ses environs."Christelle THOMERE - Consultante Arthur Loyd à Saint-Nazaire 
Quelles perspectives pour le marché des bureaux après le Covid-19 ?
Déploiement à grande échelle du télétravail, envie de se mettre au vert, réticences à utiliser les transports en commun..., la crise sanitaire a modifié les habitudes de travail. La pandémie de Covid-19 pourrait donc rebattre les cartes sur le marché des bureaux. Evolutions ou révolution ? Eléments de réponse par Cevan Torossian, directeur du département Etudes & Recherche d’Arthur Loyd France et Cécile Pellegrin, chef de projet Etudes et Recherche.   Quel était l’état du marché des bureaux avant la crise sanitaire ?Dans les Métropoles, le marché des bureaux traversait une conjoncture très dynamique, marqué par une croissance des volumes de transactions depuis 2014 et des prix orientés à la hausse. Avant la crise, le bureau représentait pour les entreprises un levier important pour fidéliser les collaborateurs et attirer de nouveaux talents. L’immobilier constituait un vecteur de l’image de l’entreprise et de sa marque employeur. Le bureau était également un facteur de productivité et de créativité par les interactions créées entre les équipes. La crise a fait prendre conscience aux entreprises qu’il existait des alternatives à l’organisation traditionnelle du travail. Pour autant, nous ne pensons pas qu’il y aura une révolution, mais plutôt une accélération des tendances existantes.Quelles sont ces tendances ?La crise sanitaire a été marquée par un recours massif au télétravail. Cela a permis à des entreprises autrefois réticentes, de le déployer de manière généralisée. Toutefois, nous n’envisageons pas une généralisation du télétravail en sortie de crise. Malgré ses avantages en termes de réduction du stress, d’équilibre entre vie professionnelle et personnelle, d’amélioration de la concentration, etc., des freins importants subsistent : sensation d’isolement chez certains salariés, manque de profondeur dans les échanges, perte de motivation... Le télétravail se poursuivra donc mais dans des proportions plus limitées. Nous estimons également que les entreprises pourront fonctionner sur un mode plus décentralisé. La création d’antennes en région répond à la quête d’un mode de vie plus apaisé d’une partie des salariés et est moins coûteuse que le regroupement des équipes au siège, surtout si celui-ci est implanté en région parisienne. Dans ce nouveau contexte économique, on peut également imaginer que le coworking offre une solution immobilière souple et agile à des entreprises fragilisées par la crise et manquant de visibilité. En revanche, à court terme, le modèle de rentabilité de ces espaces qui repose sur la densité peut poser problème à un moment où la distanciation physique est la règle. On peut d’ailleurs se demander si la législation ne va pas évoluer pour imposer des ratios de m² par personne, ce qui entraînerait une hausse de la consommation des surfaces de bureaux.                                                                                                                                                    Cevan Torossian​                                              Cécile Pellegrin​                                  Directeur Etudes & Recherche                          Chef de projet Études​ Comment voyez-vous le bureau de demain ?Le bureau de demain devra favoriser les échanges, les rencontres, le lien. La part de l’intelligence humaine dans le PIB augmente. Il est donc essentiel de savoir comment l’immobilier de bureau peut se mettre au service de cette tendance. Les bureaux d’après crise devront se réinventer avec des espaces qui fédèrent les équipes, qui suscitent la confrontation d’idées, l’innovation, la créativité et qui génèrent de la valeur ajoutée. On les désigne parfois sous le vocable « d’Happen Space », c’est-à-dire d’espaces où il se passe quelque chose. 
À NANTES, LES ENTREPRISES EN MAL DE MÈTRES CARRÉS
Retour sur l'article paru dans le Ouest-France du vendredi 31 mai avec l'intervention d'Yvan QUILLEC, responsable de l'agence Arthur Loyd Nantes."La pénurie de bureaux s’explique par la bonne santé des entreprises, le désir des salariés de bosser à Nantes et la razzia de milliers de m² par les fonctionnaires, évacués de la tour Bretagne amiantée.La scène devrait se faire rare : Johanna Rolland, la présidente de la Métropole inaugurant en grande pompe les nouveaux locaux d’une entreprise, comme il y a quelques jours avec la boîte du numérique Niji, sur l’île de Nantes. Pénurie de bureaux neufs en vue. « Toutes les belles surfaces ont été prises d’assaut », confirme Olivier Riom, chef d’entreprise, dirigeant de Vivolum, qui conçoit et réalise des aménagements de bureau. « Des entreprises qui veulent s’étendre ne peuvent pas. » Sur l’île de Nantes, il n’y a plus de place. Tous les immeubles construits sont remplis avant même leur livraison.Pour l’heure, les prix n’ont pas flambé. Nantes reste moins cher que Rennes, en dessous des 200 € le m² à louer. Car la location caractérise ce secteur monopolisé par de gros investisseurs qui achètent sur plan des bâtiments entiers, tout en étant assurés de les louer. Privant par là même des chefs d’entreprise, ceux qui le souhaitaient, de devenir propriétaires d’un étage ou deux.La faute à la tour Bretagne ?La poussière d’amiante découverte dans la tour Bretagne a poussé dehors, en 2018, des centaines d’agents de la métropole nantaise, de la Direction du travail et du ministère des Finances. Il a fallu reloger du monde. En six mois, presque 20 000 m² ont été engloutis par ces administrations, notamment dans le quartier d’affaires Euronantes. Le marché a été asséché. Cela a nourri bien des discussions, des polémiques et des jalousies. « On a accusé l’administration d’accaparer les bureaux disponibles au détriment d’entreprises qui créent des emplois », rapporte un professionnel de l’immobilier.Nantes et seulement NantesC’est le revers de la médaille ? La métropole est attractive, martèlent les élus qui ne ménagent pas leurs efforts pour conquérir le cœur de nouvelles entreprises. Et pour l’heure, c’est surtout la cité des ducs qui séduit. Elle concentre plus de la moitié des demandes. « C’est dommage, on aurait peut-être pu anticiper davantage », regrette Stéphanie Simon, à la tête de l’agence Clerville, spécialiste du conseil en immobilier qui admet que l’épisode de la tour Bretagne était difficilement prévisible. « Les entreprises se portent bien, recrutent, veulent s’agrandir, mais Nantes n’offre pas assez de m2. Ce sont les services urbanistiques qui pilotent le marché, les appels d’offres et les instructions sont longs. Il faut donc qu’ils anticipent réellement. »Choisir le cœur de la ville plutôt que la périphérie est une tendance qui dure depuis quatre ans et se renforce. Les salariés, des jeunes diplômés, « veulent se rendre au travail à pied ou à vélo et boire un verre à la sortie du bureau », constate Yvan Quillec, directeur de l’agence nantaise Arthur Loyd, C’est sans doute plus qu’un effet de mode. Cette tendance est fortement encouragée par les élus qui prônent moins de voitures en ville. Pour preuve, la baisse drastique du nombre de places de stationnement dans les bâtiments neufs.Comment faire ?Se serrer les coudes dans des bureaux devenus étroits. « Les entreprises qui ne peuvent pas trouver plus grand réaménagent leur espace », confirme Olivier Riom, pas mécontent de voir son activité d’aménageur progresser.Patienter jusqu’à fin 2021 ou 2022 quand de nouveaux bâtiments comme celui du promoteur Cogedim sortira de terre dans le quartier d’Euronantes avec 16 000 m² de bureaux. « D’ici là, il n’y aura rien de neuf », redoute Yvan Quillec.L’autre solution : s’installer en périphérie, aux portes de Nantes. « Il y a de la place pour des entreprises qui voudraient s’agrandir, confirme le professionnel, même si l’offre n’est pas abondante. »Sa consœur, Stéphanie Simon y voit aussi un autre avantage, le prix moins élevé. « Entre 130 et 145 € le m², à Saint-Herblain. » Reste à convaincre les salariés.Marylise Couraud - Ouest-France"
Rencontrons-nous au SIEC le 5 & 6 Juin 2019
Le Salon SIEC ouvre mercredi 5 & jeudi 6 juin 2019 Porte de Versailles - Paris - Pavillon 4.Fort de son nombre croissant de participants, il est un rendez-vous incontournable pour beaucoup d’enseignes, entrepreneurs, et conseils aux entreprises.Que vous soyez à la recherche de locaux commerciaux, bureaux à louer, bureaux à vendre, locaux d’activités ou autres, Arthur Loyd, Spécialiste en Immobilier d’Entreprise et Commercial, vous accueille sur le stand C060.Profitez de l’occasion pour recueillir les conseils de nos spécialistes en Immobilier d’Entreprise et Commercial, pour découvrir nos dernières offres immobilières pour professionnels et enseignes sur tout le territoire français, et rencontrez vos interlocuteurs privilégiés selon les zones ciblées pour votre développement.N’oubliez pas ! Rendez-vous au stand C060 les 5 et 6 juin 2019 au SIEC !Si vous souhaitez recevoir des conseils et bénéficier de l’accompagnement d’Arthur Loyd Nantes mais ne serez pas présent au SIEC, pas de panique !Contactez Arthur Loyd Nantes au 02 40 74 74 74 ou à nantes@arthur-loyd.com !
SIMI 2018
Retrouvez L'équipe "bureaux" et "locaux d'activités" au Palais des Congrès de Paris (Porte Maillot) les 5, 6 et 7 décembre prochain stand B26, hall Ternes !
INAUGURATION ÎLINK
Nous étions présent à l'inauguration de l'immeuble îlink. Sur l'île de Nantes, entre les nefs et le hangar à bananes, ce programme mixte (173 logements / 4 300 m2 de bureaux) est une démonstration emblématique d'une nouvelle manière d'habiter. Ce concept innovant allie conciergerie, jardins potagers, co-working et autres pièces partagées. Johanna Rolland, est intervenu sur ce nouveau quartier tourné vers l'avenir favorisant l'échange, la rencontre et le vivre ensemble. Il reste des cellules commerciales disponibles à loyer aidé
SIMI 2018
RDV au Palais des Congrès de Paris (Porte Maillot) les 5, 6 et 7 décembre 2018.Le SIMI rassemble, pendant 3 jours, près de 22 000 professionnels et 400 exposants représentant l’intégralité de l’offre immobilière et foncière ainsi que l’ensemble des services associés à l’immobilier et l’entreprise.Il répond pleinement aux enjeux d’investissement dans l’immobilier comme aux problématiques particulières des entreprises utilisatrices au travers de plus de 60 débats et conférences traitant des évolutions de l’immobilier d’entreprise en France sur des thèmes aussi variés que l’expertise, l’architecture, les marchés en régions, les besoins spécifiques des entreprises, les stratégies d’arbitrages des investisseurs.Nous vous attendons stand B26, hall Ternes, pour échanger sur vos projets !
CHECK-LIST
Vous cherchez des bureaux mais vous ne savez pas par quoi commencer et vous ne voulez rien oublier. Découvrez ici les différentes étapes à ne pas rater.Rédaction : BureauxLocaux
 
Réseau
1er réseau national

L'équipe

 

 

Spécialistes

Spécialistes de la région Nantaise

Propriétaires

Accompagnement, conseil, estimation